ACTUALITESBLOG

Bitcoin, dogecoin, ether… Les piges de la déclaration de revenus 2023 pour vos impts

[ad_1]

google.com, pub-9809009992858082, DIRECT, f08c47fec0942fa0

Depuis 2019, vous tes tenu de déclarer chaque année les gains que vous avez générés grâce à vos investissements en cryptomonnaies. Une tche qui peut s’avérer fastidieuse, surtout si vous ignorez quels sont les cas remplir sur votre déclaration de revenus.

D’un point de vue fiscal, les cryptomonnaies portent mal leur nom. Et pour cause : le fisc ne les considère pas comme des devises, mais comme des placementsce qui n’est pas sans conséquence sur le plan fiscal.

De fait, lorsque vous réalisez une plus-value suite à la vente de vos bitcoins ou de vos ethers, trois possibilités s’offrent à vous. Si vous avez Achetez un bien matériel avec vos cryptosou si vous avez changé vos cryptos contre des euros, vous devez payer un impt.

Le cas chant, vous serez cette anne encore systématiquement soumise au 30% de fiscalité du prélèvement forfaitaire unique (PFU), ou flat tax. Soit 12,8% d’impts et 17,2% de prlvements sociaux. Cependant, c’est la dernière fois.

Voiture la loi a chang. Et pour les gains réalisés à partir du 1er janvier 2023, vous aurez le choix entre deux régimes fiscaux : le PFU ou le barre progressive de l’impôt sur le revenu. Ce changement sera intéressant pour les contribuables imposs 11% ou moins.

En revanche, si vous avez réalisé une plus-value lors d’une opération d’une crypto vers une autre crypto, vous n’êtes pas soumis à l’impt. Seules les plus-values ​​en euros seront prises en compte par le fisc.

A noter : certains sites de trading proposent une exposition aux cryptomonnaies au travers de produits drivs, appels CFD. Dans ce cas, vous ne possédez pas la cryptomonnaie proprement parlée. Vous tenez un contrat qui vous rapporte la différence entre le prix de la crypto au terme du contrat et celui au moment de l’achat du driv. Si la crypto a, entre-temps, perdu de la valeur, vous perdez la différence. Ces produits drivs sont impossibles de la même manière que les actions détenues sur un compte-titres.

Impt : comment éviter que vos bitcoins soient taxés

Etape 1 : calculer le gain net

Concrètement, la première tape pour déclarer les revenus issus de vos investissements dans les cryptos consiste calculer la plus-value ou la moins-value totale sur l’année 2022. Pour ce faire, vous devez compléter un document spécifique, le formulaire 2086.

Et le calcul n’est pas si évident, car, contrairement aux placements traditionnels, la plus-value n’est pas stricto sensu obtenue en soustrayant des gains les moins-valeurs. La formule exacte s’applique la suivante :

plus ou moins-value = prix de cession (Prix total d’acquisition x Prix de cession / Valeur globale du portefeuille).

Imaginons que vous ayez acquis du bitcoin pour 1000 euros. Quelques mois plus tard votre portefeuille est valoris 5000euros. Vous décidez d’en vendre pour une valeur de 2000 euros. Résultat, votre plus-value sera de : 2000 (1000 x 2000/5000) = 1600 euros.

Le problème ? C’est que vous devez répéter cette opération pour chaque nouvelle cession d’actifs réalisée au cours de l’anne. Autrement dit, si vous avez effectué 1 arbitrage crypto-euro par semaine en 2022, vous devez maintenant effectuer 52 calculs. Et pour ne rien arranger, le formulaire 2086 ne comprend que 5 cases…

En ajoutant toutes ces plus-values ​​(et moins-values ​​si le prix de vente est inférieur au prix d’achat), vous obtenez le montant sur votre déclaration de revenu principal (l’imprim habituel 2042).

Etape 2 : remplir les cases

En cas de gain net, la plus value est renseigner dans la cas 3AN. Sauf si celle-ci est inférieure 305euros. Dans ce cas-l, vous tes exonr d’impts, et la case 3AN doit rester vide, conformment l’article 150 VH bis du code gnral des impts.

Pour prouver que vous tes dans votre bon droit, le dpt de la dclaration 2086 reste ncessaire. En cas de pertes, le montant de votre moins-valeur totale est indiqué dans la cas 3BN.

l’heure actuelle, cette moins-value ne peut pas être rapportée sur les années suivantes, comme peuvent l’être les pertes sur les valeurs mobiles.

Enfin, n’oubliez pas de déclarer vos bitcoins achets l’étranger

La cryptomonnaie est un marché mondial. S’il existe des plateformes et des courtisans made in France, beaucoup d’investisseurs passent par des plateformes et intermédiaires trangers, comme Binance, Kraken, Coinbase, Bitpanda… Qu’ils revendent ou pas de la crypto en 2022, les crypto-pargnants doivent signaler au fisc français les comptes détenus, utiliss ou clturs l’étranger au cours de l’anne 2022. Pour cela, remplissez le document 3916-3916bis. Une déclaration doit être complète pour chaque compte étranger que vous détenez. Sur le formulaire 2042, il y a aussi une action faire en cas de comptes étrangers ouverts, détenus, ou ferms l’an dernier, savoir cocher la case 8UU.

[ad_2]

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *