google.com, pub-9809009992858082, DIRECT, f08c47fec0942fa0

Avis | Le télétravail ne protège pas des agressions en entreprise


Le télétravail n’est pas le rêve de tous. Messages dégradants, dévalorisants, envois incessants de mails, exclusion des listes de diffusion… ainsi que de comportements déviants, d’actes d’intimidations, de harcèlements et de discriminations amplifiés avec le télétravail. Dans un tel contexte et sachant qu’un employeur a le devoir de garantir à ses salariés des conditions de travail qui ne sauraient altérer leur santé physique ou mentale ou compromettre leur avenir professionnel, les entreprises sont contraintes de mettre en place des actions pour lutter contre ce type de conduite.

Ainsi, au même titre qu’elles déploient des chartes pour prévenir le harcèlement et la discrimination sur les lieux de travail, elles doivent développer des politiques dédiées au télétravail . En effet, en cas de manquement aux obligations de sécurité et de protection des télétravailleurs, les sanctions peuvent être lourdes et impacter à la fois la marque employeur et surtout le mandataire social risque une peine pouvant aller jusqu’à deux ans d’emprisonnement assorti de 30.000,00 euros d’amende.



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *