google.com, pub-9809009992858082, DIRECT, f08c47fec0942fa0
ACTUALITESBLOG

Aux Etats-Unis, la Fed entame sa réunion, les taux attendus stables

[ad_1]

google.com, pub-9809009992858082, DIRECT, f08c47fec0942fa0

La banque centrale américaine (Fed) a entamé mardi sa réunion de deux jours, au cours de laquelle elle pourrait décider de maintenir les taux dans leur fourchette actuelle, sans pour autant assurer que le cycle de relèvements est arrivé à sa fin.

La réunion du comité de politique montaire (FOMC) a débuté à 10H30 (14H30 GMT) comme prévu, a indiqué l’AFP un porte-parole de la Fed. Elle s’achvera mercredi la mi-journe. La décision sera annoncée mercredi 14H (18H GMT) dans un communiqué. Sera également publiée l’actualisation des dispositions économiques en termes de croissance du PIB, d’inflation, d’emploi, et d’évolution des taux.

Le président de l’institution Jerome Powell tiendra, une demi-heure plus tard, une conférence de presse. La quasi-totalité des acteurs du marché anticipant un maintien du taux principal directeur dans la fourchette de 5,25 5,50%dans laquelle il se trouve depuis la précédente réunion, fin juillet.

11 hausses de taux depuis mars 2022

Les taux ont t relevs 11 reprises depuis mars 2022, un rythme très rapide, destin juguler une inflation qui était au plus haut depuis plus de 40 ans. Celle-ci a, depuis, fortement ralenti, malgr une nouvelle acclration cet t. Elle s’est tablie en aot 3,7% sur un an, selon l’indice CPI. La Fed privilégie l’indice PCE, qu’elle ramène veut autour de 2%, et était en juillet de 3,3% sur un an. Les donnes d’aot seront publiées le 29 septembre.

La situation semble également se rééquilibrer progressivement sur la marche de l’emploi, après deux années de pénurie de main d’œuvre, qui avait fait flamber les salaires. Le taux de chômage est tombé à 3,8% en aot, en raison d’un afflux de nouveaux travailleurs, ce qui devrait aider à calmer l’inflation.

Quant à la consommation, moteur de la croissance économique américaine, elle était vigoureuse depuis le début de la crise du Covid, alimentant la forte inflation mais elle semble montrer de premiers signes de faiblesse. La Fed se runira au complet pour la première fois depuis février, après le départ de l’ancienne vice-présidente Lael Brainard, partie diriger l’équipe de conseillers économiques de la Maison Blanche.

Un gouverneur de la Fed, Philip Jefferson, lui succèdera, comme l’a récemment confirmé le Snat, qui a également validé la nomination d’Adriana Kugler, représentante des États-Unis à la Banque mondiale, au sige vacant de gouverneur, devenant la première responsable de la Fed d’origine hispanique.

Reproduction interdite.

[ad_2]

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *